Scroll to the next section

"Ma famille et mes amis sont mes plus grands fans"

L'Organisation mondiale de la Santé et la Fédération internationale du diabète ont décidé cette année de placer la Journée mondiale du diabète, organisée le 14 novembre, sous le signe de la "Famille". Charlotte Pots, qui représente la Belgique, nous raconte son histoire. La dreamteam Charlotte, à savoir sa famille et ses amis proches, la soutient depuis le début dans son choix radical de mettre fin à sa vie trop exigeante pour prendre un nouveau départ en tant que coach pour diabétiques. Un mal pour un bien: Charlotte se battait depuis plusieurs années contre des problèmes de santé chroniques, jusqu'à faire un burn-out. "Mon changement de mode de vie a fait des miracles."



Charlotte a découvert son diabète à l'âge de quatorze ans. La vie n'a pas toujours été facile pour elle, et elle ne s'en cache pas. "Adolescente, je trouvais cette maladie très difficile à vivre au quotidien. Tout le monde s'efforçait de me rassurer en me disant qu'il était préférable pour moi de réguler moi-même ma glycémie, mais cela s'est révélé très difficile dans la pratique. Sautes d'humeur, fatigue, angoisse et nervosité... je me sentais très mal dans ma peau. Ma confiance en moi en a pris un coup."

L'ascenseur émotionnel

"Peu de mes amis savaient ce qui n'allait pas. La honte était trop présente. Mon côté consciencieux m'a permis de bien gérer le diabète sur le plan physique, il m'était donc difficile de me considérer comme une malade. J'avais du mal à parler de ma maladie sans me mettre à pleurer. Et lorsque je "dépassais les bornes", en mangeant un repas riche en glucides par exemple, je ne me sentais pas bien mentalement. J'ai finalement réussi à fonder une famille et à construire une carrière professionnelle. Mais il y a trois ans, j'ai fait un burn-out qui m'a fait comprendre que je ne pouvais plus continuer à supporter ce stress permanent du diabète."

"Le diabète se fait aussi ressentir sur le plan physique. Un pancréas sain sécrète non seulement de l'insuline, mais aussi du glucagon, une hormone qui provoque une augmentation de la glycémie lorsque cela est nécessaire. Lorsque vous souffrez de diabète, vous avez donc à la fois un hyperproblème et un hypoproblème. Avec toutes les conséquences que cela peut avoir: comment compenser les hypoglycémies sans manger trop sucré trop souvent? Et lorsque vous régulez vous-même votre glycémie, il arrive inévitablement qu'elle soit trop élevée puis à nouveau trop basse. Il s'agit d'un défi au quotidien. Rien n'est jamais acquis. Je me sentais souvent fatiguée, mon corps et mon esprit étaient épuisés. Cela faisait 23 ans que ma santé me pompait toute mon énergie."

Une professionnelle expérimentée

"J'ai toujours aimé inspirer et motiver les gens et l'alimentation est une véritable passion pour moi. C'est ainsi que les pièces du puzzle ont commencé à s'assembler. J'ai suivi des formations de coaching et étudié la médecine orthomoléculaire: une thérapie alimentaire qui m'a permis de mieux contrôler mon taux de glycémie et de me sentir mieux. L'état d'esprit a aussi un rôle important à jouer car les professionnels du diabète n'ont pas toujours le temps de vous accompagner sur le plan psychologique et de se préoccuper de "votre ressenti". La possibilité de parler avec une personne qui vit la même chose que vous et un professionnel expérimenté qui sait ce qu'est une hyper- ou une hypoglycémie fait toute la différence. Avec le diabète, chaque jour est différent."

"Je suis devenue coach pour diabétiques en me basant sur mes nouvelles connaissances. La connexion entre le corps et l'esprit est primordiale. Le diabète va bien au-delà de l'évaluation de quelques chiffres. J'accompagne les malades selon huit piliers de style de vie. La contrôle de la glycémie reste essentiel, car mesurer c'est savoir. Je ne prétends pas pouvoir guérir les gens. Je souhaite avant tout apporter un complément à la médecine conventionnelle, les coachs montrent que l'on peut aborder le diabète "autrement". Le taux de glycémie est important, mais pas seulement: l'alimentation, une activité physique quotidienne, le cadre de vie, l'état d'esprit, le sommeil, l'environnement (de vie) et la réduction du stress participent tous à un mode de vie plus sain. Tous ces aspects sont liés et influent sur le taux de glycémie."

"Grâce à mon nouveau mode de vie, je me sentais beaucoup plus en confiance. J'utilisais 70 pour cent d'insuline de moins qu'auparavant. Mon taux HbA1c s'est stabilisé à 5,9, sans pics importants ni baisses. Je suis en mesure de fournir des conseils pour y parvenir. Le coaching n'est pas une guérison, mais j'apprends aux malades à mieux vivre avec le diabète."

Discussions et ateliers

"J'ai coaché un homme qui souffrait du diabète depuis 46 ans, avec un taux HbA1c proche de 8. Il est aujourd'hui à 6,5 et se sent beaucoup mieux, il a plus d'énergie et a retrouvé la confiance en lui. J'ai aussi aidé une jeune femme diabétique qui voulait avoir un enfant: nous sommes parvenues à faire baisser son hémoglobine trop élevée avant qu'elle ne tombe enceinte. J'ai aidé une maman dont le fils s'était vu diagnostiquer un DT1 au début de l'année, avec des valeurs de glycémie très mauvaises et beaucoup trop élevées à cause du cholestérol. En modifiant son mode de vie et son alimentation, ce garçon n'a presque plus besoin d'insuline et possède un taux HbA1 de 4,8."

"Je suis une fille persévérante: je recherche sans cesse des solutions et des astuces pour m'aider à avancer avec mon diabète. Et j'aime partager mes découvertes. Ma famille et mes amies sont mes plus grands fans. Faire de votre lutte au quotidien votre travail, ce n'est pas rien, non? Tous ont remarqué à quel point cela m'a aidé. La suite? Je vais organiser des ateliers (de cuisine) et je continue à transmettre des informations, à donner des conférences pour offrir de nouvelles perspectives aux malades. J'espère que mes idées vont continuer à faire leur chemin. Je ne souhaite à personne de connaître le diabète, mais en ce qui me concerne, je fais en sorte que l'expérience soit la plus positive possible."

https://diabeteslifestylecoach.be/

Ascensia, CONTOUR, Second-Chance, sont des marques de commerce d’Ascensia Diabetes Care Holdings AG.

Apple et le logo Apple sont des marques commerciales d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. App Store est une marque de service d'Apple Inc. La marque et les logos du mot Bluetooth sont des marques déposées appartenant à Bluetooth SIG, Inc., et toute utilisation de ces marques dans les présentes est sous licence. Google Play et le logo Google Play sont des marques de commerce de Google Inc.